Les chroniques,  Rituels littéraires

Corpus #10 Rituels de solitude

Ces derniers mois, j’ai eu l’occasion de vivre pleinement l’expérience de la solitude.
Rupture d’une relation amoureuse, moments passés chez moi, choix de me retrouver. J’ai profité de l’occasion pour plonger dans le silence, pour écouter à l’intérieur et à l’extérieur.

J’ai constitué pour moi un petit jardin d’hiver, c’est mon refuge, l’endroit inventé où je vais pour être au monde, et un peu à l’écart.

Bien qu’effrayante en partie au départ, cette expérience m’apprend et m’apaise. Voici quatre rituels littéraires de solitude pour vous y essayer.

Rituel 1 – Créer des mondes imaginaires

Les Vermeilles – Camille Jourdy

  • Installez-vous à votre bureau et placez à disposition des pastels ou une boite d’aquarelle.
  • Feuilletez Les Vermeilles de gauche à droite ou en discontinu, prenez le livre à l’endroit, à l’envers, observez les couleurs et les personnages.
  • Regardez un peu dans le vide en même temps.
  • Imaginez votre propre jardin d’hiver. Partez du nom d’une nuance pour donner un point de départ à votre paysage : les ivoires, les violets ou les outremers par exemple. Inventez votre monde.
  • Imaginez les personnages qui pourraient le peupler et donnez leur des noms.
  • Vous pouvez juste imaginer ce monde et jouer avec par la pensée ou l’illustrer sur le papier.

Rituel 2 – Défendez votre refuge

Encabanée – Gabrielle Fiteau-Chiba

  • Trouvez un endroit où vous pourrez vous installer sans jamais être dérangé.e. Cela peut-être chez vous, dans un café, un musée, près d’un lac …
  • Emmitouflez-vous dans un plaid ou une grande écharpe. Vous devez y trouver beaucoup de confort et avoir assez chaud. La brise en revanche vous rafraichira le visage, et vous apprécierez le contraste entre votre corps tiède et vos joues fraiches.
  • Installez des fleurs autour de vous ou sur la table.
  • Buvez une gorgée de chocolat chaud contenu dans un pichet ou une bouteille Thermos.
  • Sortez votre journal et commencez à griffonner des dessins et des listes : de personnes que vous avez aimées, des moments que vous vouliez voir durer toujours, de tout ce que vous ne voudrez plus jamais faire, des personnes que vous voudriez embrasser…
Photographie de Brigitte Tohm

Rituel 3 – Ecoutez vos pensées

A ma recherche – Faustine Croquison

  • Installez-vous très délicatement assis.e, dans un fauteuil, sur un lit ou sur une balançoire.
  • Laissez aller d’abord vos yeux, flotter, survoler le paysage, parcourir vaguement les alentours sans s’arrêter sur rien.
  • Entendez les échos de vos pensées : les souvenirs, les réflexions. N’ayez pas peur des éclats. Ils peuvent arriver parfois et cela peut surprendre, mais vous êtes un.e ami.e pour vous-même, alors vous ne risquez rien.
  • Restez longtemps, même si c’est effrayant. Faites-vous confiance pour trouver le courage d’assister simplement à l’émergence de vous-même.
  • Au moment où vous voudrez rompre ce lien avec vos pensées, restez encore cinq minutes pour leur offrir encore un peu de considération.
  • Offrez-vous ensuite un joli carnet de toute petite taille. Ecrivez sur chacune des pages l’une des pensées que vous avez vu remonter à la surface.

Rituel 4 – Partagez votre solitude

La félicité du loup – Paolo Cognetti

  • Lors de moments de rencontres ou de retrouvailles, restez attentif aux moments de connexions qui peuvent se produire entre vous et une autre personne.
  • Vous trouverez un point commun : tous les deux rêviez d’être artiste, aimeriez savoir cuisiner, vouez une adoration à la même couleur, appréciez d’entendre l’eau couler.
  • Projetez-vous dans l’intimité de l’autre. Imaginez ce que cela fait d’être lui ou elle, imaginez qu’il a à la fois ces similitudes et sa manière de voir le monde par un prisme de pensée si différent du vôtre.
  • Trouvez comment créer ou prolonger le lien : en entretenant la conversation, par le regard ou par le toucher. Profitez de ce moment, veillez à le goûter entièrement, à saisir sa substance, sa saveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *