Les chroniques,  Poèmes prières

Poème prière #1 A l’eau qui coule de mes doigts

A l’eau qui coule lentement de mes doigts
Sans que je ne puisse la retenir

Je cherche la protection, dans le mouvement.

Une foi en ma relation, en moi et dans le chant des corbeaux.

Je cherche la magie qui peut lever le sort.
Je cherche un septembre qui me fera revivre,
avec apaisement.

Aux éléments mouvants, qui poursuivent leur route

Je demande confiance et liberté à deux.

Je demande aux enchantements de me surprendre, de suspendre les boucles dans lesquelles je m’enferme.

Il sera temps plus tard, peut-être, de penser à une minuscule maison dans laquelle tu n’habiteras pas. Si après ce jour je dois me consoler.

Mais avant, j’invoque maintenant de quoi sourire, de quoi être solides à deux. La joie de se connaître entiers et de s’aimer avec tout.

Je convoque la force, la sagesse, la patience, qui m’accompagneront jusqu’à retrouver une phase d’harmonie. Revivre un autre soir où tu déplaceras de nouveau une mèche de mes cheveux, avant de t’endormir.

A l’eau qui coule de mes doigts, aux pierres qui mettent si longtemps à changer, je demande le mouvement au bon endroit et la constance où je la désire. Je veux être Phoenix de la couleur qui me plaît. Je veux chanter la magie avec les corbeaux. Voir la valeur dans de nouveaux horizons, être surprise par le bonheur abondant, m’émerveiller de continuer ensemble, de passer avec toi à travers la matière du doute, de l’autre côté, plus grands, en existant plus fort, en nous tenant la main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *