Articles,  Les chroniques

Un poème qui commence par … #1 « Je serai là »

Ce matin, à sept heures et demie, je descends de ma chambre d’hôtel. Je pose sur mon plateau un chocolat machine et jouvre mon cahier. J’ai relevé un défi, celui de commencer mon poème par une phrase donnée par Kriss.

***

Je serai là. En entier.
J’irai à la rencontre de personnes escarpées.

J’enverrai des dauphins du bout de mon pinceau,
J’écrirai des batailles
pour qu’elles deviennent histoire,
toutes lettres en minuscules.

On les retiendra fort pour ne pas les revivre.

On imaginera plusieurs étoiles polaires
Pour teinter le réel des plus vrais des murmures,
de ce qui,
de notre esprit,
livrera l’indicible.
Nos visages, nos rêves, nos révoltes
et nos images fictives.

On dit les visages faux, moi je les crois sincères.
Je serai là pour transformer les cris en loups qui parlent bas.
Et nous serons silence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *