Journal artistique de Louve #1 On écrit souvent pour quelqu’un

Comme chaque évènement personnel particulier peut trouver son âme sœur artistique dans un livre, une œuvre visuelle, sonore, dans une poignée de mots ou la connivence de sourires synchronisés, je vous partage toute cela dans mon journal artistique.
J’ai envie de mettre à nu nos liens, d’exprimer la beauté de l’authenticité, la vulnérabilité partagée, la fusion entre les personnes et leurs sens qui se font quotidiennement au moyen de petits miracles artistiques. J’ai envie de célébrer tout cela.

Journal de Louve

Hier, j’ai choisi le repos. J’ai dormi pendant des heures, jusqu’à l’après-midi. Puis, je suis allée manger une glace à deux pas de chez moi, de la mer, avec mon amoureux. Avec mes lunettes de soleil, je voyais tout en plus rose.

On dit ce qu’on veut dire, comme une voix qui se pose sur le temps. A côté de milliards d’autres voix.

C’est fou ce qu’on écrit souvent pour quelqu’un. Et tout ce qu’on n’écrit pas, parce qu’on le garde pour soi. C’est toujours des petites parties vraies, et des fausses. Sauf qu’elles ne sont pas toujours là où l’on pense.

J’ai lu un très beau livre de voyage d’Audrey Marcaggi, « Entre fracas et poésie », c’est un peu ma vie. Ça donne envie de voyager, peu importe où, juste pour écrire et pour vraiment regarder.

Ce soir, je vais encadrer la constellation de la souris chauve.

J’ai réalisé un collage et ai encadré la constellation de la souris chauve de Laurent Joubeaux

Voici les références de Julie Liger Belair, que j’aime beaucoup :
* Sa boutique
* Son compte instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.